Nouveau Record pour le Togo au Festival Clap Ivoire à Abidjan !

Nouveau Record pour le Togo au Festival Clap Ivoire à Abidjan !

Par l'equipe Togociné 9 septembre 2018

Le Togo vient de décrocher une nouvelle fois le Grand Prix Kodjo Ebouclé au Festival Clap Ivoire a Abidjan hier soir avec le film "L’or dure" d’Anita AFATACHO (sur la photo, à la deuxième position à partir de la droite).
Vous avez très certainement lu ou entendu parler de cette histoire de Clap Ivoire mais pourquoi ce nouveau prix du Togo est une énième preuve du talent des jeunes cinéastes togolais ?

Le Togo et Clap Ivoire

Clap Ivoire est un festival de cinéma mettant en compétition des films courts métrage fiction et documentaire venant de 8 pays de la sous région ouest africaine. Depuis la création du Festival en 2000, le Togo fait partie des pays ayant obtenu le plus grand palmarès. Et depuis quelques années l’emprise du Togo sur Clap Ivoire n’a de cesse d’être de plus en plus grand. Depuis 4 ans, le Togo a remporté 3 fois le grand prix du Festival...en 2014 avec le documentaire "Nana Benz, Reines du Textile africain" de Joël TCHEDRE, en 2016 avec la fiction "Rhum’heure" de Maxime TCHINCOUN et maintenant 2018 avec le documentaire "L’or dure" de Anita AFATCHAO...

"L’après Clap Ivoire"

Cela fait donc 4 ans que le Togo a prouvé à l’Afrique tout entière que ces jeunes cinéastes sont pétris de talent. Mais justement ce festival ne constitue qu’une entrée en matière pour ces derniers, après Clap Ivoire il faut confirmer son statut avec des longs métrage. Et c’est à ce niveau que nous avons beaucoup de mal.

Mais depuis quelques années, le gouvernement togolais à travers son Ministère en charge de la Culture multiplie les initiatives en faveur de l’émergence véritable du cinéma togolais. On citera par exemple la Semaine Nationale du Cinéma Togolais qui s’est tenue sur toute l’étendue du territoire togolais en Juillet de cette année et aussi la Résidence de Réécriture de 5 projets de longs métrage.

Des initiatives qui permettront enfin aux cinéastes togolais de pouvoir montrer tout leur savoir faire sur le format long métrage.

Mais en attendant le Togo continue par fêter son nouveau Grand Prix à Clap Ivoire, le troisième en quatre éditions, un record absolu, qui sera difficile voire impossible à relever par les autres pays de la sous région ouest-africaine.

Nouveau Record pour le Togo au Festival Clap Ivoire à Abidjan !

Nouveau Record pour le Togo au Festival Clap Ivoire à Abidjan !
Par l'equipe Togociné 9 septembre 2018

Le Togo vient de décrocher une nouvelle fois le Grand Prix Kodjo Ebouclé au Festival Clap Ivoire a Abidjan hier soir avec le film "L’or dure" d’Anita AFATACHO (sur la photo, à la deuxième position à partir de la droite).
Vous avez très certainement lu ou entendu parler de cette histoire de Clap Ivoire mais pourquoi ce nouveau prix du Togo est une énième preuve du talent des jeunes cinéastes togolais ?

Le Togo et Clap Ivoire

Clap Ivoire est un festival de cinéma mettant en compétition des films courts métrage fiction et documentaire venant de 8 pays de la sous région ouest africaine. Depuis la création du Festival en 2000, le Togo fait partie des pays ayant obtenu le plus grand palmarès. Et depuis quelques années l’emprise du Togo sur Clap Ivoire n’a de cesse d’être de plus en plus grand. Depuis 4 ans, le Togo a remporté 3 fois le grand prix du Festival...en 2014 avec le documentaire "Nana Benz, Reines du Textile africain" de Joël TCHEDRE, en 2016 avec la fiction "Rhum’heure" de Maxime TCHINCOUN et maintenant 2018 avec le documentaire "L’or dure" de Anita AFATCHAO...

"L’après Clap Ivoire"

Cela fait donc 4 ans que le Togo a prouvé à l’Afrique tout entière que ces jeunes cinéastes sont pétris de talent. Mais justement ce festival ne constitue qu’une entrée en matière pour ces derniers, après Clap Ivoire il faut confirmer son statut avec des longs métrage. Et c’est à ce niveau que nous avons beaucoup de mal.

Mais depuis quelques années, le gouvernement togolais à travers son Ministère en charge de la Culture multiplie les initiatives en faveur de l’émergence véritable du cinéma togolais. On citera par exemple la Semaine Nationale du Cinéma Togolais qui s’est tenue sur toute l’étendue du territoire togolais en Juillet de cette année et aussi la Résidence de Réécriture de 5 projets de longs métrage.

Des initiatives qui permettront enfin aux cinéastes togolais de pouvoir montrer tout leur savoir faire sur le format long métrage.

Mais en attendant le Togo continue par fêter son nouveau Grand Prix à Clap Ivoire, le troisième en quatre éditions, un record absolu, qui sera difficile voire impossible à relever par les autres pays de la sous région ouest-africaine.

Autres Rubriques

Bande Annonce

Dans la meme rubrique