« La douloureuse » de Préféré AZIAKA en projection le mercredi 28 Juin à l’Institut Français du Togo.

« La douloureuse » de Préféré AZIAKA en projection le mercredi 28 Juin à l’Institut Français du Togo.

Par l'equipe Togociné 26 juin 2017

Le Cinéma togolais depuis le début des années 2000, a vu émerger une nouvelle génération de réalisateurs formés, et dont le talent n’a de cesse de surprendre. Parmi eux, Préféré AZIAKA un jeune homme dont les débuts cinématographiques, bien qu’étant récents, sont remarquables.

Tout commence en 2015, lorsqu’il réalise son tout premier court métrage titré « 9133 jours – 1 » au cours de sa formation cinématographique à l’école de cinéma ESEC (Ecole Supérieur des Etudes Cinématographiques). Fort de cette première expérience et avec le soutien de Marcelin BOSSOU son mentor, il débute l’année suivante le tournage de son film de fin de formation « La douloureuse ». Un drame très émouvant qui nous fait vivre les derniers instants d’une jeune femme agonisante sous le poids de la maladie. Vivant dans une extrême précarité, son mari, « zedman » réussira-t-il à la sauver au vu de tous ses efforts ? L’étonnant réalisme de ce court métrage rime avec son silence qui nous fait prendre conscience qu’il n’existe pas de mot pouvant exprimer les plus grandes peines. Et plus important encore, il interpelle au sujet des difficultés d’accès à des soins de qualité dans la plupart des pays africains.

A l’affiche de ce film, la talentueuse Reynath TOURE, la fille dans « Papa » d’Agnès AGBONYTOR, accompagnée d’un autre acteur d’exception, Joël ATTANKOU, l’aîné dans « Les deux frères » de Marcellin BOSSOU.

Quelques mois après la fin du tournage, « La douloureuse » décroche au FESFICA 2015 (Festival du film court d’Atakpamé) le prix du meilleur film togolais, le tout premier de la jeune carrière de Préféré AZIAKA. Plus tard dans la même année, il devient le premier Togolais à être officiellement nominé aux Journées Cinématographiques de Karthage en Tunisie et également au « Luxor Africain Film Festival » en Egypte dans la catégorie films d’écoles.

Juste après « La douloureuse », suivra « Cherche… », son troisième court métrage. Et on en sait un peu plus sur son prochain film qui sera un documentaire tourné à Mandouri au Nord du Togo.

« La douloureuse » de Préféré AZIAKA, notre coup de cœur cette semaine sera en projection le Mercredi 28 Juin prochain en première partie du Ciné-club de l’Institut Français du Togo à 18 H. Juste après la projection une séance de discussion se fera avec le réalisateur. Et en deuxième partie "Bande de filles" de Céline Sciamma sera également projété.

« La douloureuse » de Préféré AZIAKA en projection le mercredi 28 Juin à l’Institut Français du Togo.

« La douloureuse » de Préféré AZIAKA en projection le mercredi 28 Juin à l’Institut Français du Togo.
Par l'equipe Togociné 26 juin 2017

Le Cinéma togolais depuis le début des années 2000, a vu émerger une nouvelle génération de réalisateurs formés, et dont le talent n’a de cesse de surprendre. Parmi eux, Préféré AZIAKA un jeune homme dont les débuts cinématographiques, bien qu’étant récents, sont remarquables.

Tout commence en 2015, lorsqu’il réalise son tout premier court métrage titré « 9133 jours – 1 » au cours de sa formation cinématographique à l’école de cinéma ESEC (Ecole Supérieur des Etudes Cinématographiques). Fort de cette première expérience et avec le soutien de Marcelin BOSSOU son mentor, il débute l’année suivante le tournage de son film de fin de formation « La douloureuse ». Un drame très émouvant qui nous fait vivre les derniers instants d’une jeune femme agonisante sous le poids de la maladie. Vivant dans une extrême précarité, son mari, « zedman » réussira-t-il à la sauver au vu de tous ses efforts ? L’étonnant réalisme de ce court métrage rime avec son silence qui nous fait prendre conscience qu’il n’existe pas de mot pouvant exprimer les plus grandes peines. Et plus important encore, il interpelle au sujet des difficultés d’accès à des soins de qualité dans la plupart des pays africains.

A l’affiche de ce film, la talentueuse Reynath TOURE, la fille dans « Papa » d’Agnès AGBONYTOR, accompagnée d’un autre acteur d’exception, Joël ATTANKOU, l’aîné dans « Les deux frères » de Marcellin BOSSOU.

Quelques mois après la fin du tournage, « La douloureuse » décroche au FESFICA 2015 (Festival du film court d’Atakpamé) le prix du meilleur film togolais, le tout premier de la jeune carrière de Préféré AZIAKA. Plus tard dans la même année, il devient le premier Togolais à être officiellement nominé aux Journées Cinématographiques de Karthage en Tunisie et également au « Luxor Africain Film Festival » en Egypte dans la catégorie films d’écoles.

Juste après « La douloureuse », suivra « Cherche… », son troisième court métrage. Et on en sait un peu plus sur son prochain film qui sera un documentaire tourné à Mandouri au Nord du Togo.

« La douloureuse » de Préféré AZIAKA, notre coup de cœur cette semaine sera en projection le Mercredi 28 Juin prochain en première partie du Ciné-club de l’Institut Français du Togo à 18 H. Juste après la projection une séance de discussion se fera avec le réalisateur. Et en deuxième partie "Bande de filles" de Céline Sciamma sera également projété.

Autres Rubriques

Bande Annonce

Dans la meme rubrique