Mali Blues de Lutz Gregor

Mali Blues de Lutz Gregor

Par l'equipe Togociné 26 janvier 2017

"En matière de politique, on n’a rien compris. Mais musicalement, je pense qu’on a compris quelque chose". Cette phrase que Fatoumata Diawara lance à Ahmed Ag Kaedi sous la lumière douce de Bamako résume à elle seule son point de vue sur la situation au Mali, pays où la musique fût interdite après que les islamistes eurent pris le contrôle du nord. Fatoumata Diawara et Ahmed Ag Kaedi mais aussi Bassekou Kouyaté et Master Soumy...

Mali Blues va à la rencontre de ces musiciens phares, récolte leurs paroles sur la situation politique, sur l’importance de la musique pour le corps et l’esprit, et comme élément rassembleur. Mais au-delà des dis- cours, le film expose leur art, dans des mises en scènes cinématographiques ou des captations de concerts.

Au croisement de ces portraits, se dessinent l’incroyable richesse et vivacité de la scène musicale malienne, et quelques longs travellings laissent défiler les paysages comme observés par la fenêtre d’un autobus, des écouteurs vissés sur les oreilles.
(Mourad Moussa)

Mali Blues de Lutz Gregor

 Mali Blues de Lutz Gregor
Par l'equipe Togociné 26 janvier 2017

"En matière de politique, on n’a rien compris. Mais musicalement, je pense qu’on a compris quelque chose". Cette phrase que Fatoumata Diawara lance à Ahmed Ag Kaedi sous la lumière douce de Bamako résume à elle seule son point de vue sur la situation au Mali, pays où la musique fût interdite après que les islamistes eurent pris le contrôle du nord. Fatoumata Diawara et Ahmed Ag Kaedi mais aussi Bassekou Kouyaté et Master Soumy...

Mali Blues va à la rencontre de ces musiciens phares, récolte leurs paroles sur la situation politique, sur l’importance de la musique pour le corps et l’esprit, et comme élément rassembleur. Mais au-delà des dis- cours, le film expose leur art, dans des mises en scènes cinématographiques ou des captations de concerts.

Au croisement de ces portraits, se dessinent l’incroyable richesse et vivacité de la scène musicale malienne, et quelques longs travellings laissent défiler les paysages comme observés par la fenêtre d’un autobus, des écouteurs vissés sur les oreilles.
(Mourad Moussa)

Autres Rubriques

Bande Annonce

Dans la meme rubrique